Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 10:02

Les révolutions du moyen orient et des pays arabes … ? … Pffftt !

Le tsunami et ses conséquences nucléaires  au Japon … ? ... Pffftt !

La guerre civile en Côte d’Ivoire … ? … Pffftt !

Le krach boursier, le pouvoir d’achat, l’immigration clandestine, le chômage, les hausses pharamineuses des énergies … ? …Pffftt !

Vraiment, mes chers concitoyens, vous n’avez aucun sens des priorités, vous ne vous intéressez qu’aux petites (insignifiantes ?) expectorations de l’humanité alors qu’une affaire majeure devrait mobiliser l’opinion publique, voire même provoquer une révolution des masses populaires et des minorités bourgeoises pour une fois réunies.

Bien heureusement Tantine Rosy est là pour veiller à notre bonheur.

Que deviendrions-nous si Tatie Rosy ne veillait à notre santé mentale et physique…

Son nouveau terrain de combat pour protéger l’humanité : la prostitution.

Son arme : l’élimination du client/consommateur.

Quelle nouveauté dans l’appréhension du problème !… quel courage lui faut-il pour affronter ces terribles adversaires que sont les clients !... quelle témérité pour s’attaquer à une question multimillénaire jamais résolue !...

Sacrée Rosy, y a qu’elle pour entreprendre de si grandes tâches.  

 

Jamais, à Tatie Rosy, il ne lui viendrait à l’idée de s’attaquer au proxénétisme et aux proxénètes avec la kyrielle de lois à sa disposition, oh non !...  il vaut mieux carrément supprimer l’ensemble du problème, et tant pis pour les libertés individuelles, le choix de chacun d’exercer l’activité qui lui convient. Oh là j’en vois qui haussent le sourcil… ils se disent que Jeff oublie les femmes exploitées, violentées. Ne mélangeons pas tout, l’exploitation de l’homme par l’homme a toujours existé et existera toujours ; il y a suffisamment de lois et règles pour la protection de l’individu si elles veulent bien être appliquées. Et si les victimes veulent bien ne plus être victimes justement.

Mais revenons à nos travailleuses du sexe, au choix librement consenti d’exercer une activité aussi noble que n’importe laquelle, à leur indépendance, à leur importance dans l’organisation sociétale.

Rosy, par sa proposition liberticide, veut retourner à la clandestinité de la prostitution, donc à l’exploitation de la femme et aux violences qui lui sont faites. Nul n’est besoin de longues argumentations pour expliquer vers quelles dérives nous emmèneraient les élucubrations de Tatie Rosy.

Combattre les trafics de chairs fraîches, les violences, les contraintes… la Société en a les moyens et les outils, encore faut-il moins d’hypocrisie et plus de courage dans l’application de la loi. Et surtout regarder de plus près à qui profite le trafic !!!... n’est-ce pas messieurs les élites !?... suivez mon regard.  

« En Suède ils pénalisent le client » me jette à la figure Rosy, en dernier recours et pour me clore le bec.

« Que connaissez-vous de la Suède et de l’état d’esprit des suédois, ai-je envie de dire à Rosy. Moi je les connais bien les suédois et ce n’est pas du tout la société idyllique que l’on veut nous présenter. Surtout pas sur ce sujet. Si vous voulez copier les suédois, commencez par certaines de leurs règles sociales, de leur système éducatif, mais pas le sexe oh non !... ils sont les plus mal placés pour être des modèles en ce domaine »

Rosy, un dernier mot : foutez la paix aux clients des prostituées, consacrez vos efforts plutôt à celles-ci, repérez celles qui sont contraintes et redonnez leur la liberté, respectez celles qui exercent librement et honnêtement. Et ne venez pas me dire que la tâche est impossible ; le fisc arrive bien, lui, à répertorier ces travailleuses pour les taxer, alors vous pouvez vous aussi les répertorier pour connaître de leur indépendance et de leur liberté de choix.

« En un mot … nous fait pas chier Rosy !! Laisse-nous gagner notre croûte honnêtement, nous sommes des citoyennes comme les autres et nous participons à la société comme tout le monde ».         

Partager cet article

Repost 0
Published by JEFF
commenter cet article

commentaires

Sucramus 17/04/2011 14:37



Aaaah tantine Rosy elle a peur de rien hein, elle s'attaque à une question millénaire encroyant la résoudre d'un coup de braguette magique. T'as fait un fôte d'autogaffe...


Dis vieux brigand, maintenant tu connais la route hein !!!



JEFF 18/04/2011 08:48



Mouais... je connais la route... mais est-ce que la table est mise ? Est-ce que mon verre est servi ? Est-ce que mon lit est fait ? Mes pantoufles sont-elles à leur place ? Mon livre de chevet
(une bible en Araméen que je lis couramment) est-il sur la table ? L'eau de mon bain est-elle à bonne température ?... tu comprends bien que je ne peux me déplacer et arriver chez toi sans
un minimum de précautions tout de même !!!  



Sucramus 12/04/2011 14:43



Hé, Jeff, si tu veux des visites, tu fais signe, j' t'envoie tout mon aréopage...C'est quand m^m curieux que des articles sérieux fassent si peu d'audience alors
que des blogs "y fait beau, il pleut, mais fait froid" font un vrai score de visites...M'enfin, t'es pa pipeul !!! trop sérieux Jeff, tu devrais te casser à dire des fadaises!!!


Bon courage vieux Brigand.



JEFF 14/04/2011 16:47



Attends un peu que je foute des femmes à poil... tu vas voir si j'ai pas de visites !


Qu'est-ce qu'on entend comme conneries autour de ce projet de loi, y en a même qui disent que ça marche bien en Suède... les cons !... s'ils prenaient le temps de psychanaliser les suèdois, ils
se rendraient compte de leur perversité cachée.


Mais on s'en fout des suédois, moi je pense aux filles qui seront encore plus exploitées si ce projet aboutit.


Aaaah tantine Rosy elle a peur de rien hein, elle s'attaque à une question millénaire encroyant la résoudre d'un coup de baguette magique.


Bon, allez, j'arrête, c'est mauvais pour ma tension de m'énerver comme ça.


 


J'espère retourner à Belfort prochainement si le libraire est prêt à mieux organiser les séances, on voit ça actuellement. En attendant garde le schnapps au frais !!   



mirotine 07/04/2011 18:40



SUR  es conseils de mon ami sucramus avec qui je vais bientôt partir dans les îles ( hi hi hi ) je suis venu lire les billets de mr jeff , je ne suis pas déçue ! mais plutôt que tante
rosy je dirai madame Rosy ! cela dit  cette ambiguité de la  loi française et de ce qui est finalement autorisé vis à vis de la prostitution mérite d^'être soulevée , soit c'est
autorisé et encadré , soit C' est interdit interdit . 



JEFF 08/04/2011 07:22



Eh ben, si vous suivez les conseils de Sucra, je ne sais pas où vous allez finir !?! Dans les îles ?... Sur des skis dans un coin sauvage des Vosges ?... Sur des rollers ?... En voltige dans un
canard ?...


Moi, à votre place je ferais gaffe, c'est qu'il est remuant le pépére !


 


"...cette ambiguité de la loi française..." dites-vous !?... que voilà un beau pléonasme !! La loi des hommes est une ambiguité, les français font d'un peuple le plus ambigue qui soit ...
alors loi française + français = une seule et grosse ambiguité.


C'est dire que "soit c'est autorisé et encadré" ou bien "soit c'est interdit totalement" est complètement impossible dans le droit français.


Oh Mirotine, vous ne devez pas être française pour avoir cet esprit clair et direct !!! Avec vous les choses seraient bien plus simples... mais voilà, on est en France !?!...  



Sucramus 07/04/2011 12:12



Pu... elle ne manque pas d'air la Tatie Rosy, j'suis tombé du cocotier quand j'ai entendu ça Comme maîtresse en hypocrisie elle se pose là. L'Etat , le plus
grand maquereau du sexacone (comme disent les alsaciens) lui qui fait si bien les lois est lui-m^m hors la loi. C'est pas beau ça??? 'Frait mieux de s'occuper de ces "auto-entreprises" et de
faire le ménage chez les Julots.


Ah que salut  et vive les soulageuses de l'humanité.



JEFF 08/04/2011 06:59



Tantine Rosy n'en est plus à une énormité près, après tout, puisque les gogos citoyens avalent tout sans broncher, pourquoi n'en profiterait-elle pas !?


Faire le ménage chez les julots ???... Mais tu n'y penses pas mon vieux pépére, ce serait se donner le bâton à soi-même. Les macs connaissent trop les turpitudes sexuelles des élites et s'ils
parlaient ... tu devines la suite. Souviens-toi de l'article que j'avais fait sur les parties fines réunissant les juges, édiles et autres personnalités de premier plan.


Mais ne leur jetons pas la pierre à ces dirigeants incompétents et profiteurs, ils ne sont que ce que veulent les citoyens !!! Ne sont-ils pas élus ?? Alors c'est bien fait pour la gueule des
franchouillards, ils n'ont que ce qu'ils méritent.  



L'Eunuque 05/04/2011 09:16






De quoi parle t-on exactement ? De sexe ou d’exploitation humaine ? Aujourd’hui, la lutte contre la prostitution n’est plus un problème judéo-islamo-chrétien, qui moralise, mais une
histoire d’exploitation humaine, d’esclavagisme. Ok. D’accord. Transformer des êtres humains en esclaves, c’est pas bien. C’est caca. Il faut pas. On nous dit aussi : c’est dégradant pour la
femme. On oublie que dans le lot il y a aussi des hommes et ces autres hommes en voie de devenir des femmes qu’on nomme « transsexuels », ou travestis, ou malade mentaux, car si les
homos ne sont plus tout à fait des bêtes curieuses qu’on enferme dans HP, on aimerai bien y mettre les trans.


Donc, prostitution = exploitation dégradante d’un être humain.


Souvent, lorsque nous sommes révoltés par quoique ce puisse être c’est parce que, plutôt que de regarder et faire face à une situation problématique avec objectivité, nous faisons de
l’identification. Peut-être que tatie Rosy a fantasmé un instant, s’imaginant prostituée et que cela a fini en mauvais trip.


Lorsque je travaillais dans les bureaux, j’arrivais tôt et je croisais, bien entendu, les femmes et hommes de ménage. Que des arabes. La France qui se lève tôt ressemble aussi au Maghreb. Je
prenais un café avec eux (car ces feignasses, une fois que vous avez le dos tourné, traînent au distributeur). Je discutais souvent avec Madame Fatima : Marocaine, mère de trois filles. Elle
était originaire d’Essaouira, que je connaissais un peu. Ça nous permettait de voyager sur nos terres africaines. Un matin, arrivant plus tôt encore que d’habitude, j’allais aux toilettes et que
ne trouvais-je pas Fatima, à genou comme à la mosquée, la tête dans les chiottes en train de gratter avec un ongle la merde qu’un collègue avait oublié de nettoyer la veille ? Celle-ci ayant
séché, la balayette ne pouvait plus la faire partir. Elle a sursauté et de suite été gênée que je la surprenne dans cette position dégradante. J’ai fait celui qui ne l’avait pas vu tout de suite
et j’ai dit : « Ah, bonjour Madame Fatima, on va boire un café, après ? ».


Nous pouvons nous enorgueillir d’avoir donné un travail honorable à cette maman, pas dégradant pour un rond et pas exploité par un proxénète.


…et les clients de Fatima, tout en continuant à lui chier indirectement dessus, ne risquent les foudres de Madame la ministre.


 Désolé, c'est un peu long.



JEFF 08/04/2011 06:46



Ne sois pas désolé d'être long... c'est ce que me disait souvent ma maîtresse.


Laquelle me demanderas-tu ?... La maîtresse d'école ?... Celle des lieux ?... Celle de mon corps ?... 


Ma réponse faite à toxgirl ci-dessous (ou ci-dessus, j'sais pas où ce com va se placer !?) colle parfaitement à ce que tu dénonces... tant qu'il y aura des hommes ... l'exploitation des uns par
les autres continuera.


 


[J'suis pas désolé pour le retard, car toi tu savais que j'étais absent]


  



Présentation

  • : Le blog de JEFF
  • Le blog de JEFF
  • : Oser dire ce qui ne se dit jamais, ne pas subir le politiquement correct, refuser la médiocrité... j'hurle ma liberté de penser.
  • Contact

DATES DE DEDICACE

Tournée de dédicaces possible en 2013 avec de nouveaux titres sous une nouvelle édition

Patience donc ! 

Recherche

Les Livres De Jdz