Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 08:13

Parmi les maux de nos sociétés modernes, le plus dévastateur est l’interprétation.

En discussion avec des amis, dans les journaux, au cours de débats politiques, dans les tribunaux, en famille même… l’interprétation est la base de tous les arguments quel qu’en soit le sujet.

Oublié le bon sens, l’analyse objective, la distance.

L’interprétation révèle tous les travers, les faux-semblants, voire parfois tous les bas instincts d’une humanité en déliquescence.

L’intelligence !?... Tiens fume !

L’intégrité !?... Fourre-la dans ton cul !

La vérité !?... Pis quoi encore !

Prenez un sujet, jetez-le sur la place publique, vous le verrez trituré, déformé, vidé de sa substance originelle, déshabillé de sa toute simple signification. Tout le monde ira de son avis sur la question avec pour seuls arguments les idées reçues, la démagogie, l’envie de détruire cette idée parce qu’elle est contraire à ses opinions ou à l’air du temps… ou tout simplement la bêtise populacière (et je fais exprès d’écrire populacière pour y donner tout son sens péjoratif) qui usera des arguments rabâchés dans les médias, ces derniers étant les pires de tous.

Mais chaque individu peut avoir une opinion, me rétorquerez-vous.

Bien sûr, mais à condition que cette opinion soit strictement personnelle, non empreinte d’idées préconçues ou prémâchées ou pré-pensées ; qu’elle soit bâtie avec des arguments sérieux, cohérents, de bon sens, hors de toute démagogie ou de parti pris. C'est-à-dire une réflexion intelligente. Or, cette “denrée” devient de plus en plus rare. Il n’y a qu’à voir les forums, les commentaires/réactions sur les articles de journaux, les sites citoyens etc.… pour une intervention intelligente et argumentée vous avez mille dérives. Cela va du hors sujet au sectarisme le plus dur, en passant par des argumentations fumeuses, mensongères ou hurluberlues. Le sujet initial est oublié, tout le monde y va de sa rancœur, de sa sanie, de son absurdité. De son interprétation quoi.

Que des particuliers se fourvoient dans cette fange c’est déjà inquiétant pour l’avenir de la civilisation, mais que les professionnels (les journalistes et autres hommes publics) soient dépourvus du sens de la vérité… ben on est mal barré ! 

Les exemples fourmillent, vous en avez des dizaines tous les jours. Un fait se produit et aussitôt toutes les interprétations lui sont données… sauf la bonne. Vous émettez une idée, immédiatement elle sera traitée sous tous les angles, mais personne – ou peu de monde – ne la traitera comme il se doit, c'est-à-dire dans le sens qu’elle exprime. On lui trouvera mille critiques, on lui attribuera tous les bienfaits ou méfaits selon sa position mais on oubliera son sens premier : ce qu’elle a voulu exprimer tout simplement.

L’interprétation est une proche parente de la mauvaise foi. Et je hais la mauvaise foi. 

   Les pessimistes penseront que tout est foutu, que l’humanité est sur son déclin, qu’une marche arrière est impossible, qu’il n’y a plus rien à faire pour inverser la situation.

   Les optimistes penseront qu’il reste une chance, une parcelle d’intelligence chez certains, qu’il ne faut pas désespérer de l’humanité, que les hommes rebondissent toujours même lorsqu’ils sont au plus profond du trou, qu’une minorité éclairée sortira du néant intellectuel la majorité aveugle.       

   Et puis il y a les pessimistes/optimistes qui pensent qu’il est trop tard pour la société de se redresser mais ils s’en foutent car en ce monde existent des ilots d’intelligence et de bon sens, espaces encore préservés de la connerie humaine, où ils iront se réfugier.

 

AVERTISSEMENT : attention à l’interprétation de ce billet … je vous attends avec ma fourche, mon fusil, mon bâton et des pierres… pour la lapidation.

 

 

NB : vous voyez je suis sympa, j’avais dit que j’aurais peu de temps pour ce blog mais je vous fais quand même ce billet d’humeur.

Bon d’accord, c’est beaucoup plus pour mon hygiène mentale que pour vous intéresser, j’ai besoin de laisser s’épancher ma désespérance des hommes. Mais quand même…

Qu’est-ce qu’on dit !?... Merci qui … ?

Partager cet article

Repost 0
Published by JEFF
commenter cet article

commentaires

Sucramus 07/01/2011 15:39



Ben dis donc, vieux brigand, si je t'ai bien lu en matière de drague , je crois bien ne pas t'arriver à la cheville!!!m^m en faisant mes pirouettes sur roulettes
ou en glissettes.


Bon, v'là les fêtes passées avec tous leurs cortèges d'excès, m'enfin,  ça a des avantages, côté regroupir de la smala.


Je t'adresse juste le souhait que tout se passe comme tu le souhaites pour, pas rien que cette année mais les temps à venir, voilà comme ça je
m'éxonère pour les années à venir!


A+ vieux brigand 


 



JEFF 08/01/2011 08:33



Ouais mais moi pour draguer il me faut la Ferrari (pas Laurence hein !) ou la Porsche sinon aucune ne fait attention à moi.


Tandis que toi, avec deux planches ou des roulettes sous les panards, tu ramasses à tout va !!!


Nous n'avons pas les mêmes valeurs comme disait la Comtesse Rillettes du Mans. 



JEANSANTERRE 05/01/2011 21:25



BELLE ET HEUREUSE AN(N)EE 2011 cher JEFF !!!  ( alors là en effet, je te laisse volontier interprèter les "belle" et "heureuse" sachant qu'il n'y a que toi qui sache les conditions
nécessaires à de tels adjectifs pour qu'ils atteignent leurs objectifs .... heu, je suis clair... non ??? ). Enfin, que BONHEUR et PROSPERITE accompagnent ta famille et ta carrière littéraire. A
bientôt JEFF. AMITIE. Jeansanterre.



JEFF 06/01/2011 09:12



Belle et heureuse année 2011 me souhaite Jean... éxaminons ensemble la signification de ce souhait.


Tout d'abord, comment sait-il que nous sommes en 2011 ?... Qui le lui a dit ?... Quelle preuve peut-il apporter que nous sommes bien cette date ?... Hein !?


Ensuite "belle" année... qu'entend-il par belle ?... La physionomie de cette nouvelle année sera-t-elle agréable, selon les canons de beauté d'aujourd'hui ?... L'année se
maquillera-t-elle pour se rendre plus jolie qu'elle n'est en réalité ?...Aura-t-elle des mensurations de rêve ?... Hein !?


Et puis "heureuse" année... qu'est-ce qu'une heureuse année ?... Une année qui se fend la poire 365 jours de sa vie ?... Une année qui fait la bringue et se réveille avec la gueule de bois ?...
Une année où tout ce que tu entreprends te réussit ?... Hein !?


Et je n'aborderai pas "bonheur" et "prospérité" sinon j'irai me suicider à coups de chocolats fourrés pralinés.


Merci Jean de tes voeux que je sais sincères, mais vois-tu je n'ai pas le mode d'emploi pour une belle et heureuse année, encore moins pour le bonheur et la prospérité... mais j'ai su conserver
quelques autres gracieusetés de la vie qui me font chevaucher les années les unes à la suite des autres sans trop de dégâts.


Je ne sais pas si je puis me permettre de te souhaiter tout ce que tu espères car je n'ai aucun pouvoir pour réaliser des voeux, mais je t'envoie ce que j'ai de meilleur en moi : mon amitié.



Fab' 04/01/2011 15:37



L’interprétation ! Qu’est-ce que c’est ? Mais comment veux tu que les gugusses qui tombent par inadvertance en s’écrasant le
tarbouif sur la moquette de ton article puisse répondre !


Ah je plains ton correcteur. Faut écrire korect si tu veux une réponse et surtout replacer le mot dans son contexte. Je
reprends :


Tu aurais du écrire l’Inter prête à Sion


Quand au contexte tel que me l’a rapporté le président de la Fifa qui tenait l’histoire du vice- président de la JBBDM  (Joyeuse boule de Melun) lequel était le gendre du fils au cousin de la sœur du père à Marcello Canéloni, il s’agissait en fait d’un transfert.


Comment ça tu connais pas ! Mais si, Marcello l’avant droit gaucher de l’Inter de Milan celui qui avait offert le but de la
victoire du Barsa en marquant contre son camp au quart de finale de la coupe de Champagne. Il était donc en délicatesse avec Berlusconi qui avait convié les principaux responsables de la camorra
pour savoir si on devait le dissoudre dans un bain d’acide sulfurique ou dans une fosse remplie de chaux vive. Le président de l’Inter qui touchait des pots de vins de son joueur (Marcello
échangeait ses primes de matche contre les meilleurs crus de Cep Vermeil et lui en donnait la moitié) voulait garder ses avantages en nature et pour mettre Canéloni à l’abri, il avait contacté au
Mossad l’agent double triple zéro Ben Soussan et celui-ci a donc demandé à Moshé Voulpif le président de l’équipe de Sion de Tel Aviv de faire un échange temporaire, provisoire et réciproquement
avec l’avant gauche droitier de son équipe le célèbre Eli Koptaire.


Donc on ne dit pas : l’interprétation, mais L’Eli Koptaire vient à Milan contre un Canéloni.


Qui c’est qu’est content et qui va dormir moins benêt ce soir ?


Alors on dit merci


Grand Fabuliste



JEFF 06/01/2011 08:53



Boudiou !! ... mais pourquoi n'y ai je pas pensé !?... Merci Fabounet de cet éclairage (t'es l'anti-brouillard de la langue française), me voilà plus instruit tout d'un coup.


Ainsi c'était là l'explication ... ben ça alors !


Mais dis moi, spendide projecteur de mes nuits grammaticales, si l'inter n'avait pas été de Sion mais de la Mecque... l'argument aurait il été de même ?


Quand même hein, c'est vachement bon de dormir moins benêt !!


Merci Fabounet


JEFF GRANDI    



Berth L'Eunuque 03/01/2011 13:15



Vous comprenez pourquoi L'Eunuque parle peu et donne surtout des baffes !



JEFF 03/01/2011 16:57



Ce qui est ma formule depuis des décennies et qui démarre l'un de mes romans (non publié à ce jour) :"Quand les mots n'ont plus cours, quand la raison n'a plus cours, quand l'intelligence n'a
plus cours, que reste-t-il... des baffes dans la gueule !"


Putain, on va bien s'entendre hein !!!



Berth L'Eunuque 03/01/2011 09:44



J'ai commencé à écrire un long commentaire sur l'interprétation, mais nous en parlerons de vive voix.



JEFF 03/01/2011 11:38



Oui, comme ça nous pourrons nous engueuler en direct !!


Meeeeuh non hé j'déconne... j'dis ça parce que je me suis encore branché sur le sujet pas plus tard que le jour de Noël en famille. 


Pourtant j'essaie de me discipliner, de me dire de ne pas répondre aux sollicitations de mes interlocuteurs qui n'attendent qu'une chose de moi : une prise de position. Comme quoi l'âge n'y fait
rien, la raison ne m'a toujours pas rejoint et je continue à démarrer au quart de tour quand il s'agit d'interprétation.


C'est dingue comme les gens vous entendent mais ne vous écoutent pas, ils remplissent vos paroles et vos idées de leur propres reflexions, dénaturant le propos que vous leur offriez.


Et moi, comme un couillon, je pars dans de grandes digressions tout en sachant que cela ne sert à rien. Je me donnerais des baffes parfois, mais j'évite la violence... surtout avec moi-même.


A bientôt.  



Présentation

  • : Le blog de JEFF
  • Le blog de JEFF
  • : Oser dire ce qui ne se dit jamais, ne pas subir le politiquement correct, refuser la médiocrité... j'hurle ma liberté de penser.
  • Contact

DATES DE DEDICACE

Tournée de dédicaces possible en 2013 avec de nouveaux titres sous une nouvelle édition

Patience donc ! 

Recherche

Les Livres De Jdz