Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 09:25

J’entends et je lis des choses surprenantes au sujet des guerres :

   * telle armée utilise des armes non autorisées (par l’ONG Human Rights Watch par exemple, ou la Croix Rouge)

   * tel belligérant a détruit les sites de purification d’eau et les usines agroalimentaires pour affamer leur adversaire

   * l’armée loyaliste utilise des moyens disproportionnés contre les révolutionnaires sous armés

… à lire et entendre ces litotes l’on se croirait plus dans un jeu vidéo aux règles ludiques plutôt que dans une vraie guerre.

Les règles du jeu ? Elles sont édictées par des organismes dont on se demande si c’est là leur seule occupation. Des ONG, des organisations internationales, des conventions (de Genève par exemple) etc. …

Une coalition vient au secours d’un peuple ?

D’accord, mais sous certaines conditions : elle n’aura droit qu’à trois obus par minute, une roquette par demi heure, et ses cibles seront exclusivement les chars de marque Tartempion et à l’exclusion de toute autre marque.

Je sais, je sais, je caricature, mais c’est pour mieux dénoncer l’absurdité de ce “jeu” de plus en plus codifié mais de moins en moins respecté.

Réfléchissons un peu :

Des armes non autorisées sont employées dans une guerre … et alors !?

Croyez-vous qu’un pays en état de guerre usera de courtoisie, de galanterie, de loyauté pour mener ses combats !? Qu’un commandant d’unité voyant son adversaire démuni décidera de se démunir à égalité pour équilibrer l’affrontement !? Ou qu’un général consultera le manuel du parfait combattant pour savoir s’il est en conformité avec l’OTAN, l’ONU, la Croix Rouge, la convention de Genève, le Conseil Mondial de la Paix, l’Union Africaine, les Droits de l’Homme, et tous les traités régionaux/nationaux/internationaux !? Qu’il use des bonnes armes autorisées par tel ou tel traité !?

L’un des belligérants affame l’autre en détruisant les ressources alimentaires… et alors !?

Cela fait partie des moyens et techniques de guerre. Tous les coups sont permis pour affaiblir l’adversaire. Alors ne vous attendez pas à ce que les belligérants organisent des “tea time”. Voir s’offusquer les autres peuples spectateurs de ces méthodes est tout simplement risible. Que croient-ils ces peuples non concernés par la guerre… que les agresseurs feront une pause pendant que les agressés iront se nourrir et s’abreuver tranquillement !? Et qu’ils reprendront leur mitraille après la pause-déjeuner !?

Des tanks et des hélicoptères contre une bande de révolutionnaires dépenaillés sous-armés… et alors !?

Raison de plus pour en finir rapidement avec des adversaires. S’ils sont désorganisés et mal armés, croyez-vous que ceux d’en face ne vont pas en profiter pour les écraser avec une force disproportionnée !? Qu’espèrent-ils ces bonnes âmes non concernées… que ceux qui ont l’avantage laisseront passer l’occasion !? Qu’ils vont abandonner leurs armes et se dépenailler eux-mêmes pour être à égalité !? Qu’ils vont nous rejouer duel à OK Corral !? 

 

Plus il y a de règles moins elles sont respectées. Officieusement. Car officiellement les apparences sont sauves.

Comme dans un jeu vidéo la guerre a son mode d’emploi, ses règles, ses interdits, mais rien n’empêche un joueur de passer outre s’il en a l’opportunité ou les moyens. En le piratant par exemple. En trichant. Pour lui, seul le résultat compte. Comme à la guerre. La vraie.

 

“Messieurs les anglais tirez les premiers” est une légende. En vérité les français à la bataille de Fontenoy furent mis en déroute. Sans échange préalable de courtoises tirades. Mais la chevaleresque réplique redorait le blason d’une armée désordonnée. Et perdure encore aujourd’hui.

Voyez, même à cette époque la “noblesse” des combats était une illusion, une fausseté pour l’édification des peuples, une dorure pour embellir des combattants sanguinaires et plus souvent lâches que courageux.

Alors, lorsque j’entends ou je lis que monsieur Machin ou le philosophe Truc ou le reporter Duchemol dénonce les moyens disproportionnés entre les belligérants, qu’il faudrait rétablir une égalité des forces opposées, moi je pense que ces types se croient dans un jeu vidéo. Pour eux, la guerre est admissible, mais avec des règles. Les adversaires peuvent se foutre sur la gueule mais sous conditions ; ils peuvent s’entretuer mais pas n’importe comment.

Ces beaux esprits font plus de torts par leur technocratie guerrière (ou naïveté ?) en voulant codifier les guerres car les conflits durent plus longtemps au lieu d’être éradiqué promptement. Brutalement je vous l’accorde. Mais ne vaut-il pas mieux un choc brutal bref plutôt qu’une longue agonie ?

Mais quels sont ceux qui paient les pots cassés et subissent les avanies de ces conflits durables ?... les populations. Jamais ceux qui organisent et codifient les batailles. (Il y aurait beaucoup à dire sur ce dernier point mais il faudrait y consacrer un livre entier)

Pour les hommes, la guerre est un jeu… avec des règles hypocrites transgressibles… et ce n’est pas près de changer.

Partager cet article

Repost 0
Published by JEFF
commenter cet article

commentaires

Sucramus 28/04/2011 18:06



Je retiens une phrase de mon père que ma mère m'a rapportée, parce que Lui, n'est pas revenu de la guerre : Ce sont toujours les mêmes qui portent le cuveau (Bac
à merde)...


Salut Jeff, j'ai été pas mal absent because privé de ligne internénette. Je vois que t'es en forme hein, vieux Brigand.



JEFF 29/04/2011 07:07



La ligne internénette c'est bien la ligne qui passe par Nana Store, Bimbo Station, Gisquette Stop, Meuf Outside et Poupée Terminal hein !?...


Merde alors, être privé de cette ligne ça doit vachement être pénible ... moi j'en mourrais si je ne pouvais plus emprunter cette ligne. 


 



Le ch'timi 22/04/2011 00:30



Eh oui...la connerie la guerre..mais, je suis de plus en plus fatigué..donc du retard dans mon commentaire..


Barbara


Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
É panouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t'ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N'oublie pas
Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie épanouie
Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et ne m'en veux pas si je te tutoie
Je dis tu à tous ceux que j'aime
Même si je ne les ai vus qu'une seule fois
Je dis tu à tous ceux qui s'aiment
Même si je ne les connais pas
Rappelle-toi Barbara
N'oublie pas
Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l'arsenal
Sur le bateau d'Ouessant
Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh Barbara
Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n'est plus pareil et tout est abimé
C'est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n'est même plus l'orage
De fer d'acier de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l'eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin de Brest
Dont il ne reste rien.

Jacques Prévert, Paroles


 


avec mes encouyragement pour tes futures dédicace..


 Patrick


 



JEFF 22/04/2011 05:06



Moi je ne suis pas (trop) fatigué mais je suis over booké (comme dit mon coiffeur... chez qui je ne vais plus) et je suis donc moins présent sur les blogs.


Merci de tes encouragements pour mes dédicaces.


 


Eh oui la guerre est une immense connerie... mais c'est la connerie la plus partagée par les hommes : tout le monde la dénonce mais tout le monde est prêt à prendre les armes pour un regard de
travers. 


 


P.S. : je me souviens très bien de cette chanson... je suis assez vieux pour ça !!



Glorfindel 19/04/2011 04:25



Non, la guerre n'est pas un jeu .... ou alors un jeu très con !!!! Plutôt que réglementer la guerre, il faudrait s'efforcer de l'éviter. C'est parfois possible : la construction
Européenne, malgré tous ses défauts, a, pour l'instant, suprimer les guerres entre des nations qui passaient leur temps à s'entre-tuer ! Pour le reste, je suis d'accord avec ta démonstration
..... hélas !


En voila un qui va faire la paix ....



JEFF 21/04/2011 06:28



Et pourtant ... ça y ressemble furieusement !


Oui la construction Européenne a eu ceci de bon pour la paix... mais seulement pour les belligérants de tradition séculaire; pour les autres, les petites poches d'instabilité résiduelles sur
notre continent, il suffirait de presque rien pour un nouveau conflit caché derrière une guerre civile prétexte.


Soyons vigilants !! (je ne sais pas qui est "soyons" mais j'espère qu'ils gardent les yeux ouverts...) 


 


Tu as bien saisi mon propos, ce qui me surprend toujours chez mes concitoyens c'est cette propension à tout envelopper de bons sentiments, au détriment de l'évidence la plus criante.


Un flic se fait tuer par un gangster... et c'est l'émotion des médias; pourtant c'est le risque de son métier non !?


Un cambrioleur se fait descendre par un résident qu'il visite nuitemment... et hop on plaint le voleur; pourtant c'est le risque de son activité non !?


Un acrobate se tue au cours de son spectacle... et tout le monde s'interroge sur le "comment c'est possible, un athlète comme ça !"; pourtant c'est le risque de son métier non !?


Un pilote de formule 1 se crash en course... et c'est le deuil national; pourtant c'est le risque de son métier non !?


Un couvreur tombe du toit... ça fera un entrefilet dans le canard local; et pourtant c'était bien le risque de son boulot à lui aussi, mais il ne suscitera pas la même émotion.


Comme quoi hein...


    



Présentation

  • : Le blog de JEFF
  • Le blog de JEFF
  • : Oser dire ce qui ne se dit jamais, ne pas subir le politiquement correct, refuser la médiocrité... j'hurle ma liberté de penser.
  • Contact

DATES DE DEDICACE

Tournée de dédicaces possible en 2013 avec de nouveaux titres sous une nouvelle édition

Patience donc ! 

Recherche

Les Livres De Jdz