Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 10:17

Quoi ma gueule !?...

Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?...

Je n’ai pas le physique de l’emploi ? Ça ne colle pas avec ma tronche ?

Je sais !

Depuis toutes ces années on me l’a si souvent seriné. Et j’ai provoqué bien des surprises par mes diverses facettes ne collant pas avec ma gueule. Trop drôle.

Il n’y a que dans certaines de mes activités passées que ma gueule collait à l’emploi. Et là, elle m’a bien servie la bougre. Elle m’a sauvé la peau quelquefois.

Mais pourquoi parle-je de ma gueule ?

Bon, allez, pose ton cul là, tes panards encharentaisés sur le pouf, le chat ou ta gonzesse sur tes genoux, prend un glass et quelques chips, et écoute !

Des relations locales – je ne dirais pas des amis mais des gens que j’aime bien et dont j’apprécie l’esprit – me disaient dernièrement « Jeff, ton bouquin Les Bouffons de la Bouffe nous a dérouté, on aurait préféré ignorer que tu en sois l’auteur pour en savourer tout le sel. Non pas qu’il ne nous ait pas plu, oh non, il nous a bien fait rire, mais de savoir que c’est toi  derrière ces bouffonneries nous a gâté un peu le plaisir. On te connaît sous ton aspect brut de décoffrage, incisif, sec et froid, le visage fermé, et là on ne peut t’imaginer dans cet habit de clown. De savoir, de visualiser ton personnage en train d’écrire ces conneries … ben.. euh… cheupa mais… »

J’ai demandé ce qui les choquait dans cette image. Pourquoi ne pouvaient-ils pas m’imaginer en joyeux drille, en déconneur…

« Ben… ta gueule d’abord… puis ta personnalité ! Lorsqu’on te connaît, on ne peut penser que tu puisses pratiquer l’humour. Mais c’est quand même ta gueule… ton physique, qui ne collent pas. Si l’on n’avait pas su que c’était toi derrière ce bouquin, jamais l’on aurait pu l’imaginer ; on aurait pensé à des tas de gens mais pas à toi. »

Je leur ai demandé quel physique imaginaient-ils pour ce type d’humour.

« Ben, presque tous les physiques mais pas le tien ! Et pas ta gueule surtout ! »

Mais qu’est-ce qu’elle a ma gueule leur ai-je demandé. Je sais que j’ai la tronche d’un bandit Calabrais, d’un gitan voleur de poules, d’un truand des bas-fonds, mais toutes les sales gueules ne sont pas des portes de prison ou des puits d’idées noires. La sévérité des traits peut cacher la drôlerie, la fantaisie.

Je me suis amusé à les dénoyauter pour leur faire dire le fond de leurs pensées, j’ai insisté et poussé leur raisonnement à l’extrême pour les amener à cette conclusion banale mais hélas constatée par tous ceux de ma condition : il FAUT la tête de l’emploi pour tenir cet emploi. Sans cela, pas de succès.

Eh oui, c’est vrai, la gueule c’est vraiment  la première projection que l’on a de vous. Et pourtant, ça ne veut rien dire. Regardez pour moi ! Regardez pour toutes ces gueules dont on ne pourrait imaginer qu’elles fussent capables d’autres sentiments que leur reflet ! Je ne vais pas les énumérer ici mais regardez autour de vous, dans les médias, dans le monde du travail, dans la rue même...

Celui qui n’aura pas la gueule de l’emploi devra savoir se tourner vers une autre activité. Ce n’est pas juste mais c’est le constat brutal de notre société.

Imagine-t-on un humoriste ou un romantique avec une tête de brute ? Un garde du corps au visage délicat ou efféminé ? Un président de la République nabot et sans prestance ?... euh … quoique… là hein… pas le bon exemple.

On pourra toujours parler de la beauté du cœur, ils sont peu nombreux ceux qui peuvent la déceler. Et moins nombreux encore ceux qui pourront faire abstraction du physique. La gueule sera pour longtemps encore un critère de jugement.

Quoi ma gueule ??...

Je sais qu’elle a une sale gueule, mais c’est la mienne alors je fais avec. Mais putain, elle n’est pas facile à porter tous les jours la garce. Surtout en vieillissant. Heureusement que je ne me regarde pas dans une glace en écrivant sinon je ne produirais que des drames et de la violence.

Veux-tu te faire une opinion ?... Ben, sors tes panards de tes charentaises et viens voir ma gueule en dédicace quand je passerai près de chez toi.    

Partager cet article

Repost 0
Published by JEFF
commenter cet article

commentaires

MARC 08/02/2011 13:05



tous ce qui est ecrit je le subi au contidien !! franchement j'ai adoré ton blog s'il y a d'autre blog de toi dit le moi ! A + ^^



JEFF 08/02/2011 16:00



Ben tant mieux !.. si vous aimez... et tant pis si vous subissez des désagréments au quotidien.


Tout dépend de quel point de vue l'on se place. 


Mais vous-même, avez-vous un blog ?


Ou alors dites en un peu plus, commentez ...



marc 08/02/2011 08:20



super blog ^^ ces tout à fais ca!



JEFF 08/02/2011 08:36



Ben... merci.


Vous êtes remonté bien en arrière pour avoir lu cet article... et le reste, vous l'avez lu aussi !?


Et si vous saviez ce que j'envisage d'écrire prochainement ...!! Ce sera très politiquement incorrect.



Toxgirl 10/08/2010 08:40



Je viendrais la voir ta gueule sois en sûr!!! En plus moi les gueules de bandits Calabrais bah je les aime....



JEFF 10/08/2010 09:01



Ben tu vas être gâtée !!!


Pour une sale gueule, ça c'est sûr, j'ai une sale gueule... sauf quand je souris paraît-il, mais comme je ne souris pas souvent hein ...



Céline 21/07/2010 12:23


Ce que l'épice tolère est plaisant à lire ici...

Et comme le temps breton ne nie pas sa raie putation je passe entre les éclaircies pour me culturer à votre contact, faut dire qu'il y a du boulot!!!
J'ai bien lu que Genève est dans ton calendrier...à l'automne, t'as intérêt à passer par ici,( enfin chez moi) n'attend pas l'hiver tu serais obligé de rester, on ferme les routes, nous pour que
les estrangers qui ne savent pas conduire en glisse ne nous fassent pas d'accident,mais si tu restes, tu pourras te régaler on te mettra des pneus usés , c'est plus marrant que des "neige"et je
sais que t'aimes la cabriole.
Allez je retourne au parapluie, A+ et reste basique avec Acidkronik,ça ne manque pas de sel.


JEFF 21/07/2010 22:39



Y pleuvait en Bretagne ????... Moi, aux Sables y faisait super beau, j'étais en mer sur un superbe voilier de compétition !!!! Je viens de rentrer et je marche encore penché ...


 


Dis pépére, tu crois m'intimider avec tes trois flocons de neige sur la route !... n'oublie pas que j'étais cascadeur. Rouler avec des pneux lisses gonflés à 6 kg ça me connait !!! Et c'est pas
deux ou trois congères de 4 mètres qui vont m'arrêter ... non mais des fois.


Bronze bien ... mais fais gaffe le sucre ça fond au soleil. 



Le Boucher 20/07/2010 23:46


Decidement tu me plais toi. J'ai pas le verbe de cette petite garce d'Acid pour te prouver littérairement mes émotions à la vue de tes écrits mais... j'aime.


JEFF 21/07/2010 07:43



Réciproque... mais comme je t'explique chez toi ce matin, c'est court !!


T'es feignasse ou bien tu veux nous consumer à petit feu !?...


Allonge tes épisodes que j'en ai pour mon clic au moins !...


Je suis impatient de découvrir les méandres du tueur... déjà il me plaît bien car il n'est pas dans le profil auquel l'on s'attend (c'est le trait marquant de tous mes personnages : ils ne sont
pas ce qu'ils paraissent être)


Du crime, du sang, de l'horreur, du politiquement incorrect... envoie nous tout ça dans la gueule valeureux marchand de bidoche.



Présentation

  • : Le blog de JEFF
  • Le blog de JEFF
  • : Oser dire ce qui ne se dit jamais, ne pas subir le politiquement correct, refuser la médiocrité... j'hurle ma liberté de penser.
  • Contact

DATES DE DEDICACE

Tournée de dédicaces possible en 2013 avec de nouveaux titres sous une nouvelle édition

Patience donc ! 

Recherche

Les Livres De Jdz