Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 11:43

Quelle est cette affection inconnue des bibles médicales ?

Et qui peut en être atteint ?

Laissez-moi vous dévoiler ce trouble dont une grande partie de nos concitoyens souffre.

Pour les quinquas/sexagénaires (et plus) ce syndrome éveillera des souvenirs. Pour les jeunes générations - comme disent les vieux cons - j'espère que ça allumera une petite lumière rouge au fin fond de leurs méandres cérébraux  et les alertera sur les dangers de cette maladie insidieuse et qu'ils sauront s'en protéger.

Durant cinquante ans les voitures françaises avaient des phares jaunes. Tout le monde avait oublié pourquoi (*). Mais pendant des décennies des experts en tout genre sont venus asséner des arguments démontrant combien nous étions supérieurs au reste du monde, nous, les Français. Rendez-vous compte, le monde entier était en phares blancs et seule la France roulait en phares jaunes !!!

Soit nous étions les plus intelligents de la planète et les autres pays étaient peuplés de demeurés, soit c'était nous les arriérés. Ces doctes spécialistes nous ont expliqué que les phares blancs éblouissaient (seulement les français…mais curieusement pas les étrangers !?) — que les phares jaunes restituaient mieux le relief (pauvres étrangers qui roulaient sur les bas-côtés en croyant être sur une route !?) — qu'à la longue les phares blancs provoqueraient des lésions aux yeux (c'est bien connu, tous les étrangers portent des lunettes!)… et bien d'autres pantalonnades. Les Français ont gobé tout ça durant des décennies sans jamais ne rien remettre en question. Par exemple : comment les Français se débrouillaient-ils à l'étranger, devenaient-ils aveugles ? Avaient-ils des accidents ? Ou bien ne roulaient-ils que le jour ? Rien ne pouvait entamer cette certitude : les phares jaunes c'est mieux, les experts l'ont dit donc c'est vrai. Et personne ne relevait les incohérences de ces spécialistes tant mes concitoyens étaient bouffis de certitudes. Au dehors de la France rien n'était parfait. Pourtant plusieurs signes prouvaient (et prouvent encore) que la France était à côté de la plaque sur bien des sujets. En restant dans le domaine automobile, rappelez-vous les feux de détresse interdits sur nos voitures, les feux de recul, les feux anti-brouillard arrière, les phares anti-brouillard  qui ne devait fonctionner qu'en veilleuse … etc.… etc.… que d'âneries avons-nous entendues sur tous ces points qui ont fini par être adoptés avec des années de retard sur le reste du monde. Et je pourrais tout autant vous décrire d'autres "curiosités françaises" dans d'autres domaines.

Mais il me faut rester prudent sinon je vais me faire lyncher ici car le français souffre d'un autre syndrome : celui de Cyrano.

Vous aurez compris que les effets secondaires au syndrome des "phares jaunes" sont : la faculté de ne rien voir et ne rien entendre – ou plutôt de ne rien vouloir voir et ne rien vouloir entendre -; l'endormissement cérébral qui justifie l'inertie; et… l'opportunité de pousser de grands beuglements contre la société. Ça, pour être gueulard il est gueulard mon concitoyen. Pleurnichard aussi. Mais jamais il ne retourne sa vindicte contre lui-même, contre son aveuglement.                                           

En voilà encore un vous direz-vous qui crache dans la soupe et qui pense que c'est mieux ailleurs.  

Non l'herbe n'est pas plus verte ailleurs, je le sais d'expérience, mais les règles du jeu sont plus claires, plus réalistes, plus conformes aux impératifs, même si elles sont aussi injustes (brutales parfois) que n'importe où sur cette planète. Selon moi, il est préférable de connaître les règles du jeu avant d'y entrer. Mais là n'est pas le propos, c'est un autre sujet que nous pourrions développer dans un autre article.

Ce que je stigmatise, c'est cette propension du Français moyen au paradoxe.

Il vitupère contre les technocrates, les Énarques, les bureaucrates (vous pouvez compléter avec les autres "crates") mais il en réclame plus dans tous les services publics et il gobe tout ce qu'ils pondent.

Il conteste et moque l'autorité et crie "mort aux vaches" dans les manifs mais appelle au secours la police au premier autoradio volé.

Il crie à l'injustice, aux juges vendus mais encombre les tribunaux pour une branche de pommier du voisin qui dépasse chez lui.

Mais je m'égare là, c'est terrible, dès que je démarre sur ce sujet je me laisse aller sur les chemins de traverse.

 

Revenons au sujet qui nous intéresse : le "franchouillard" s'abrite derrière les expertises, les statistiques, les études pour justifier ses choix de vie… tout en les contestant… mais en leur accordant crédit… tout en les critiquant… mais étayant leurs arguments avec… quoique… mais quand même… si des "savants" l'ont dit… mais est-on sûr que… mais oui puisque c'est l'expert qui le dit… ah ben alors si c'est l'expert …

Schizophrène le "franchouillard" ?!?...

 

Tout ceci pour dire que le syndrome des "phares jaunes" démontre bien l'état d'esprit français : sentiment de supériorité, arrogance, donneur de leçon, repli sur soi, suffisance, ouverture d'esprit à 3 degrés (c'est peu), vision limitée par ses œillères… enfin tout ce qui provoque un aveuglement  aux réalités du monde.

Aujourd'hui, comme hier, c'est le même mal dont sont atteints mes concitoyens, ils avalent les mêmes couleuvres dès qu'elles sont servies à la sauce "techno" ou "sciento". Quittons le domaine automobile et de la sécurité routière car il y aurait profusion d'exemples à donner, mais regardons du côté de la politique, du social, de l'enseignement, de la culture etc. ….c'est le même syndrome qui ravage l'intellect des Français. Ils sont persuadés d'être les meilleurs ou d'avoir les meilleurs services. Ils irritent tous ceux qu'ils côtoient hors de nos frontières.

Et pourtant… s'ils savaient ces Français que certaines de leurs qualités sont appréciées – voire admirées – à l'étranger et le seraient encore davantage s'il n'y avait ce putain de syndrome des "phares jaunes" qui brouille leur image.

Si j'étais prophète, prédicateur, visionnaire, leader charismatique… ou dictateur, je dirais aux Français : "éteignez vos phares, vous avez les capacités et compétences pour vous diriger sans lumières (entendez par là les experts) … même jaunes !"  

 

(*) Mesure prise par le ministère des armées avant 39/40 afin de distinguer les véhicules français de ceux de l'ennemi. Et c'est resté ainsi jusqu'en …1993 !!!     

Repost 0
Published by JEFF
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 09:43

- Ami visiteur, pose ton cul et écoute cette histoire. (1)

C'était au début des années 80, j'évoluais dans des sphères "border line" où je rencontrais des individus surprenants.

Chacune de mes rencontres de cette époque mouvementée pourrait faire l'objet d'une nouvelle (peut-être en ferais-je un recueil un jour, lorsqu'il se sera passé assez de temps) mais laisse-moi te raconter celle-ci car elle est surprenante.

Pour des raisons que je ne peux t'expliquer ici, je rencontrais une haute personnalité qui désirait s'offrir mes services. Elle était entourée d'une faune invraisemblable : hommes politiques; magistrats; stars du show bizz; escort-girls de haut vol; hors la loi… et, dans cette dernière catégorie, un TUEUR.

Oui, tu as bien lu, un tueur.

Pas un employé à l'abattoir du coin mais un vrai tueur, comme il en existe au cinéma et dans les romans.

Je n'ai pas compris par quel hasard, quelle force ou mécanique occulte nous nous sommes rapprochés l'un de l'autre, mais l'alchimie entre nos deux esprits s'est produite. La sauce a pris. Sans grumeaux. Ce type était charmant, avenant, et son discours intéressant. Il avait des opinions sur tout, qu'il vous exprimait sans chercher à vous convaincre mais ses arguments étaient emprunts de bon sens, de logique, de vérité.

Jusqu'à très tard dans la nuit, il me fit la conversation sur des sujets divers mais plus particulièrement sur la littérature. Il possédait de vastes connaissances et une culture qui me dépassaient de plusieurs longueurs. De la littérature il est passé à la philosophie, aux questions de ce monde, de cet univers et des vies qui s'y agitent. Et c'est au petit matin, alors que tous les invités étaient partis et les résidents de cette grosse villa endormis, qu'il m'a fait cette déclaration :

"Seriez-vous choqué si je vous disais que mon métier est de supprimer des vies encombrantes ou inutiles ?"

Je n'ai pas été choqué mais surpris. Surpris qu'un être aussi délicat, aussi fin, aussi cultivé puisse exercer une telle activité. Je lui en ai fais part. Il m'a tenu un raisonnement pour me démontrer les différences entre un assassin, un meurtrier, un psychopathe et un tueur. Il a conclu son argumentation par :

"Connaissez-vous la citation de Jean Rostand sur ce sujet ?... Je m'en suis inspiré. Écoutez ! "

          

                         Tuez un homme - vous êtes un assassin,
                         Tuez-en dix - vous êtes un monstre,
                         Tuez-en 1 million - vous êtes un conquérant,
                         Tuez les tous - et vous êtes Dieu !

 

Moi : "Et où vous situez-vous sur cette échelle lui ai-je demandé ?"

Lui : " Je suis au-delà du monstre…"

 

Le plus étonnant est que je n’ai même pas été choqué par ses révélations. Est-ce à dire que j'accepte l'idée qu'un tueur puisse supprimer des vies à condition qu'il fusse cultivé, intelligent, érudit, et qu'il le fasse dans les formes, selon certains codes ?... Que l'horreur de l'acte est atténué ?... Que son rôle est nécessaire dans la société ?...

Presque trente ans plus tard je me pose encore la question.

Mais une chose est sûre, j'avais eu plaisir à discuter avec cet homme.

Suis-je un monstre ?...

 

(1) Des sujets comme ça j'en ai en réserve, cela fait partie de ma vie et me sert de matière première à bâtir mes romans. Mais ici je raconte les faits "cash", déshabillés de romantisme. Si cela plaît je reviendrai en raconter d'autres. Crues, vraies, non conventionnelles, humaines. Pour titiller la réflexion de chacun d'entre nous.

Repost 0
Published by JEFF
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de JEFF
  • Le blog de JEFF
  • : Oser dire ce qui ne se dit jamais, ne pas subir le politiquement correct, refuser la médiocrité... j'hurle ma liberté de penser.
  • Contact

DATES DE DEDICACE

Tournée de dédicaces possible en 2013 avec de nouveaux titres sous une nouvelle édition

Patience donc ! 

Recherche

Les Livres De Jdz